Sephora Inutiles Traquent Actualité Les Kilowattheures Et Monoprix 5jL34RA
DU 25.11.2014 AU 30.04.2015



Givenchy Rose L'atelier De Ardente wTPXZOikuDans le cadre du dispositif Eurêka. Soutenu par la région Rhône-Alpes.

Givenchy Rose L'atelier De Ardente wTPXZOiku Tweet

Bruno Rosier au lycée de la Plaine de l'Ain à Ambérieu

Les monuments de mémoire n’existent plus, ils sont remplacés par les images. La photographie est considérée comme « réalité » et « passé ». Certaines sont encore encadrées, d’autres rangées dans des boîtes de chaussures ; photographies privées ou publiques, elles existent dans toute leur matérialité. Cet atelier pose la question de la mémoire et de l’effacement. Les élèves découvrent le livre « Vies possibles et imaginaires » de Yasmine Eid-Sabbagh et Rozenn Quéré et les problématiques liées à l’appropriation d’images.

 

« Montrer la dépendance de l’image à son commentaire, comment seule une image ne dit rien ou ment. Démonter les mécanismes de la mémoire, ou comment se fabrique le passé. Faire apparaître les relations troubles passé-présent, fiction-réalité. »
Eau Ck All Calvin Klein De Toilette 200ml CWxBerdo Bruno Rosier, artiste plasticien, accompagne les élèves dans la construction de leur nouvelle histoire. A partir d’un même corpus d’images photographiques, archives glanées par l’artiste et alimentées par les élèves, ils créent deux fictions totalement différentes restituées sous la forme d’un film-diaporama commenté : « On sait pas / Qui c’est ».

 

Avec 18 élèves de seconde option littérature et société. Lycée de la plaine de l’Ain, Ambérieu-en-Bugey. Enseignantes : Sandrine De Olivier, Hélène Lopez Marmorat, Emmanuelle Mathieu.

 

Artiste plasticien, Bruno Rosier questionne les problématiques de la temporalité, de la mémoire et du médium photographique. Il expose son travail depuis 1995 en France et à l’étranger (Galerie Lumière des Roses de Paris, Lux de Valence, Fondation Aperture New York, Festival Mira Foto de Lima…) et intervient régulièrement auprès de publics divers, pour des ateliers et projets de résidence (notamment au Lux de Valence et à la Mostra de Givors où il a mis en place le vaste projet HOP l’horloge publique, oeuvre participative multimédia qui a duré deux années et impliqué toute la ville.)